By N2H

Entre images et voyages…

Et l’Australie, c’est comment ?

Kangourou

Du haut de la tour Eiffel, l’Australie en fait rêver plus d’un… Kangourous, koalas, paysages magnifiques, qualité de vie, bierre, surf… Oui c’est vrai, le pays d’Oz est un peu de tout ça !

En effet, les Australiens sont « cools » comme dirait-on… Ou peut-être qu’ils apprécient simplement d’avoir du temps pour d’autres expériences. Cela commence dès le lycée où les cours se terminent à 3h, laissant à chacun le choix de s’adonner au sport, de faire du bénévolat, ou d’occuper un petit boulot dans l’un des nombreux cafés dont seule Melbourne à le secret. Chaï-latte, macchiato, hot chocolate, dès 6h du matin jusqu’au soir, les Italiens ont donné le rythme… C’est peut-être ça aussi la convivialité à l’Australienne ! Que se soit dans un pub, en terrasse, ou au food-court qui vous propose « toutes les cuisines du monde à emporter en un seul et même endroit », il vous suffira de dire « Hi how y’a going ? » à votre voisin pour lancer la discussion. Mais le contact en restera à cette bonne soirée, même s’il est courant de finir par un « on s’appelle et passe quand tu veux » : friendly, pas amis. Cela surprend au début, car on se retrouve invité partout… Mais on a jamais de nouvelles !

A vrai dire avec plus de 200 communautés d’immigrants, cette atmosphère conviviale est un régal ! Le monde entier est à Melbourne, chacun ayant conservé ses traditions, tout en intégrant ce pays pour chanter haut les coeurs « We’re Australian ». De multiples origines, mais une même volonté de vivre ensemble ! La France serait-elle le mauvais élève ? Je dirais qu’on ne compare pas une terre d’accueil dont les origines Européennes remontent à 200 ans, à un pays dont l’immigration n’est que toute récente dans une Histoire plus que millénaire.

Alors si les Australiens nous envie la richesse historique de notre vieille France, on peut leur envier leur diversité et ouverture d’esprit. Ici on roule à gauche pour faire plaisir à la Reine, mais on compte en kilomètres. On a copié New York et ses taxis jaunes, mais on écrit la date à l’Européenne. D’ailleurs, même si on travaille à l’américaine et que le Friday Wear est de rigueur, notre anglais est British, et écrire « centre » au lieu de « center » est foolish ! Les touristes Anglais retrouveront leurs Ginger Biscuits, et se délecteront de nos Pavlova, Lamington, et autres Buns.  La Végémite ? Pas sûr qu’ils y goûteront… Quand l’heure du thé sera passée, c’est au bottle shop que l’on s’arrêtera avant d’aller dîner. Sauvignon, Chardonnay, Shiraz, Riesling ? Des noms familiers qui viennent ici de Tasmanie, Western Australia ou des terroirs fantastiques de Nouvelle Zélande.

Voilà exactement 5 mois que je découvre chaque jour de nouveaux trais de la culture Australienne, pour le moment cantonnés à un environnement purement citadin. J’ai découvert avec surprise que le fitness club ouvrait à 6h du matin ; et avec dégoût j’ai croisé le snack bar dans le hall… Bierres/frites/burgers après l’exercice… US tendency ? Peut-être… En revanche, personne ne saura vous expliquer pourquoi le prix de l’essence change tous les jours, et que les jeudis sont les jours les moins chers !

Cheers Mate !

One Response Subscribe to comments


  1. EMILE

    Toutes ces réflexions sont bien intéressantes et agréables à lire !
    Mais déjà 5 mois que tu vis là-bas…
    Gros bisous,
    A+

    juil 11, 2009 @ 8:56

Reply