By N2H

Entre images et voyages…

Australie

Snowy Mountains – Lakes Entrance

Snowy MountainsLa petite station de Thredbo est bien calme durant l’été… Nichée au coeur du Mt Kosciusko National Park, à 3h de route de Canberra, les quelques sportifs venus explorer la région s’adonnent au VTT de descente, au bobsleigh (même sans neige !) ou s’équipent pour la randonnée qui mène au somme du Mt Kosciusko, 2228m, d’où l’on domine l’Australie…

Pas besoin d’être expérimenté, puisque les 7kms qui séparent le téléférique du sommet suivent une jolie piste betonée… Le décor perd forcément un peu de son charme… L’atmosphère brumeuse se dissipe finalement pour laisser place à un paysage rocailleux, sec, et un panorama de massifs relativement plats, mais qui s’étendent à perte de vue ! Nous avons ensuite repris la route vers 10h pour traverser le Snowy Mountains National Park.

C’est parti pour 5h de piste en bus, le long de la Snowy River, à travers ces paysages parfois marqués par les incendies des années passées. Quelques haltes ponctuent le parcours, l’ambiance Franco-Italiano-Anglo-Americo-Australo-Canadienne s’occupe du reste ! Nous traversons la limite inter-état, puis passons devant la première école de Victoria, Suggan Buggan School House, construite en 1860. En quittant le parc national, nous découvrons les terres de l’Etat de Victoria, verdure et prairies qui contrastent avec nos 5h de pistes !

Nous sommes arrivés jeudi soir à Lakes Entrance, la plus grande plage d’Australie (90 miles), très appréciée durant les week-ends ! A défaut de pouvoir visiter Wilson Promontory (fermé à cause des incendies), nous avons visité vendredi les caves souterraines, puis une « Winery » pour une dégustation de vin locaux pour l’apéro. Après la pause lunch, départ pour Melbourne, où nous sommes arrivés vendredi soir !


Canberra, ACT

 

Canberra ParliamentACT… 3 lettres pour Australian Capital Territory : le plus petit état Australien, qui compte comme ville principale la capitale Canberra.

Après avoir obtenu son indépendance en 1901, l’Australie se posait la question quant au choix de sa capitale. Sydney ? Et pourquoi pas sa grande rivale Melbourne ? C’est donc à mi chemin entre les deux plus grandes villes australiennes qu’un projet démentiel a vu le jour : construire la capitale au milieu de nulle part.

L’architecte retenu a dessiné la capitale comme un paysage construit autour d’un lac artificiel. Aujourd’hui on y visite notamment l’Australian Museum qui retrace l’histoire de cette île-continent : j’y ai d’ailleurs appris que les « bushfires » étaient monnaie courante, et pas seulement une catastrophe de l’été 2009. L’historique remonte au 19ème siècle, avec à chaque fois ces milliers d’hectares qui partent en flammes, et ces dizaines (centaines) de victimes. Ces incendies sont toutefois essentiels pour le bush, puisqu’ils permettent sa régénération.

Le parlement est également l’un des emblèmes de la ville, le monument à « 1 billion dollars » ! De l’extérieur sa démesure ne se voit pas, puisqu’il est à moitié enterré. Etant le monument le plus haut de la ville, il était hors de question qu’il symbolise le pouvoir politique comme supérieur aux citoyens Australiens : on l’a donc recouvert de pelouse. Mais l’intérieur vaut le détour !

Un mémorial pour chaque guerre du 20ème siècle prolonge la perspective depuis le Parlement ; autrement la ville reste relativement isolée et peu touristique. Après cette halte de quelques heures, direction Thredbo, station alpine australiennement connue à 3h de là, nichée au cœur du parc Naturel Kociusko ; l’ascension du Mont le plus haut d’Australie est prévu demain matin !


Bye Bye Sydney !

SurfeurVoici 10 jours que j’ai posé le pied sur ma nouvelle terre d’accueil, dans cette magnifique ville qu’est Sydney.

Aujourd’hui sonne l’heure du départ, annoncé pour mercredi matin à 6:00, direction Canberra, Snowy Mountains, Lake Entrance, et Wilson Promontory. Petit périple de 3 jours à destination de Melbourne, nouveau pied à terre !

Le temps capricieux ne m’aura pas permis de piquer une tête, tout juste d’arriver sur la plage avant l’orage… Mais à défaut de rêvasser au soleil, cela m’a donné l’occasion d’explorer davantage les ruelles de Sydney, de faire un détour par l’université de Sydney, ou encore de faire de bonnes affaires au Paddy’s Market !

Enfin, aujourd’hui, pour changer de ma marchande de jus pressés et yaourts maison, j’ai voulu testé l’Australian Breakfast ; on m’a donc servi du bacon, des haricots en sauce, des oeufs pochés, de la saucisse, et des toasts… au beurre ! Pour $7, c’est comment dire… enrichissant ! Mais pas tous les jours…

Rendez-vous dans quelques jours dans l’état de Victoria…


Art Photography

 

Wildlife Photographer of the Year 2008

On connait Sydney pour ses plages magnifiques, ses surfeurs, son climat agréable… Mais Sydney compte aussi d’inombrables galeries d’art, musées, expositions photographiques, concerts et bien d’autres !

J’ai profité de la météo capricieuse pour visiter quelques sites remarquables ; photographier un musée n’étant pas d’un intérêt particulier, et parfois même interdit, je me suis livré à une série « Art Photography », afin de vous illustrer chaque lieu visiter par une photo « technique ». Une petite série dont les explications sont données ci-après pour les amateurs photographes… (cliquez sur « Lire la suite »). Dans la série, il n’y a qu’une photo qui soit naturelle : saurez-vous me dire laquelle ?

Mais pourquoi alors illustrer cet article technique avec ce rapace noir et blanc ? Il s’agit en fait de la photo de couverture de l’exposition Photographer of The Year 2009 organisé par la BBC Wildlife Magazine, et exposée dans toutes les grandes capitales. Une exposition photo remarquable, à laquelle tout le monde peut participer. Les clichés sont incroyables, et je n’ai pas su illustrer cette visite par une photo technique : c’est pourquoi j’ouvre l’article avec cette photo. Si vous avez l’occasion de la voir, foncez ! Autrement, les clichés en ligne sont sur ce site, et pour participer et être peut-être sélectionné, inscrivez-vous ici.

 

(Lire la suite…)


Fair Day 2009 !

Fair DayHappy Fair Day ! The show must go on !

Ce dimanche tout Sydney célébrait l’ouverture du « Gay & Lesbian Mardi Gras Festival », le plus important des Rainbow Festival au monde ! Des dizaines d’expositions, de spectacles, de soirées vont animer la ville jusqu’au 7 Mars, date de la parade finale… 500 000 visiteurs sont attendus pour le grand show final !

Un évènement qui a commencé en 1978, suivi par de fortes répressions policières… En 1979 le mouvement comptait 3000 participants, puis petit à petit, 50 000 en 1984. Aujourd’hui c’est une date clé dans le calendrier culturel Australien, que tout le monde célèbre en ce milieu d’été.

Parmis toutes les célébrations, j’ai choisi Victoria Park, coeur de la fête pour ce Fair Day 2009. Une foule un peu timide sans doute à cause du temps menaçant, mais une ambiance au rendez-vous ! L’occasion de ressortir mon 18-200 (que je délaisse un peu au profit du grand-angle…) pour quelques portraits éloignés.

On m’a d’ailleurs proposé un flyer pour une « All-day cruise », à laquelle tout content j’ai répondu « Many thanks mate ! ». En regardant de plus près, c’était une « All-Gay cruise »… Ahh l’anglais… Aller, je vous laisse savourer quelques clichés du décor !


Sydney by Night

Sydney Opera by NightDepuis le début de mon aventure, je crois que c’est la série photo qui où j’ai pris le plus de plaisir ! Il m’aura fallu 3 soirées pour faire le tour de ce panorama grandiose qu’offre la baie de Sydney la nuit tombée… L’Opéra et le Harbour Bridge étant au centre de cette baie, j’ai pu varier les angles de prise de vue en admirant le spectacle depuis Botanic Garden, The Rocks, ou Kirribili, de l’autre côté du pont. C’était aussi l’occasion de tester mon flash sans fils et les éclairages déportés…

Hier soir, pensant échapper aux averses je me suis tenté la traversée du pont à pied, et c’est une fois au milieu que je me suis fait avoir… Donc raté pour ce dernier point de vue depuis Harbour Bridge. Quoique le pont vibrant énormément sous le flot des voitures et le vent qui pénètre dans la baie, même avec un pied, pas facile d’avoir une photo nette…

Courir sous la pluie de nuit tout en admirant le point de vue est toutefois inattendu ! Les choses se calmant une fois à l’abris à The Rocks, je me suis mis en tête de continuer mon reportage photo, finalement sous un parasol, puisqu’il a suffit que je pose mon appareil pour que le Dieu des vents et de la pluie vienne à ma rencontre…

C’est en voulant immortaliser les lumières du Yacht apponté devant l’hôtel Hyatt qu’une dernière et véritable averse m’est tombé dessus… A ne pas prendre en compte les avertissements, on se retrouve avec un gros deluge ! C’en était trop, j’ai abandonné la partie ! Mais le spectacle valait le coup… à vous de juger !


Sydney, 45 jours de pluie par an…

Sydney Harbour…Et j’ai la chance d’en profiter ! Quelques nuages nous ont rejoint lundi, avec quelques gouttes en soirée… une petite fraicheur de 20° était attendue depuis longtemps ici !  Etonnament, toutes les odeurs ressortent et c’est agréable de sentir le doux parfum de la végétation et des fleurs dans la rue. Bien sûr le soleil est préférable pour profiter des panoramas idyliques qu’offre Sydney ; mais la photo sous la pluie à son charme aussi !

Du coup j’en profite pour faire une pause, ralentir le rythme de mon périple, ce qui finalement est très agréable ! Entre deux averses hier, j’ai pu prendre le ferry et découvrir l’Hermitage Foreshore Scenic Walk, qui longe la côte depuis Shark Beach (devinez d’où vient son nom…) jusqu’à Rose Bay. Aujourd’hui je me suis tourné vers l’IMax, le plus grand cinéma au monde et son écran de 1000 m² ! Un documentaire – « Wild Ocean » – sur l’Afrique du Sud et protection des territoires marins : fantastique ! J’ai aussi activé mon portable, et visité les Grands Magasins. Et je me suis fait avoir sur l’heure, car ici tout est fermé à 17h00… Donc la visite de l’Opéra est prévue pour demain, avec sûrement d’autres expositions dont Sydney regorge !


Welcome to Australia, Sydney !

Sydney - The RocksWhaoh ! Arrivé à 7h32 dimanche matin, 26° ! En milieu de journée on flirtait avec les 35° au pied de l’Opéra… Mais Sydney étant en bord de mer, on apprécie cette légère bise qui vous ferait presque oublier que vous êtes en train de rougir…

J’ai profité de cette première journée pour ma balader dans le city center et rejoindre le Botanic Garden puis le fabuleux Sydney Opera House ! Dès les premiers instants j’ai adoré Sydney : dès que vous sortez une carte, on vous demande où vous aller pour vous indiquer le chemin… Discutez avec le photographe qui vend ses clichés au marché de l’Opéra, il vous donnera des tuyaux et finira par un « Enjoy your Stay ! Au revoir ! » Une ambiance typiquement Australienne, very friendly !

La deuxième surprise, c’est la ville elle-même… Sydney s’étend à des dizaines de kilomètres pour les dictricts les plus éloignés… Mais tout à l’horizon est beau à voir : beaucoup de verdure (45j de pluie par an seulement…), une architecture alternant entre design moderne et époque victorienne, très peu d’immeubles, et une qualité de vie omniprésente ! Les Sydneysiders (qui y habitent ;o) sont résolument tournés vers l’environnement, il y est vivement conseillé de marcher sur la pelouse, plus confortable que le béton… Posez-vous dans le parc à 5 mins à pied des centres d’affaires ou des magasins, et profitez de la vue sur la mer à l’ombre d’arbres centenaires, où les péroquets et d’autres congénaires vous observent… Et comme il fait beau, venez pique-niquer ! C’est conseillé ! Et profitez du cinéma en plein air la nuit tombée… en sirotant un jus de fruits pressés !

Je vais explorer la ville depuis King-Cross, où se trouve mon auberge, quartier ultra vivant de Sydney, à l’Est du City Center, et à quelques minutes des plages les plus réputées que sont Bondi et Coogee Beach. En revanche le coût de la vie est effectivement cher, plus question de prendre un taxi à 2€… Mais ils sont bien plus confortables !! Que l’aventure continue !