By N2H

Entre images et voyages…

Culture Tips

Et l’Australie, c’est comment ?

Kangourou

Du haut de la tour Eiffel, l’Australie en fait rêver plus d’un… Kangourous, koalas, paysages magnifiques, qualité de vie, bierre, surf… Oui c’est vrai, le pays d’Oz est un peu de tout ça !

En effet, les Australiens sont « cools » comme dirait-on… Ou peut-être qu’ils apprécient simplement d’avoir du temps pour d’autres expériences. Cela commence dès le lycée où les cours se terminent à 3h, laissant à chacun le choix de s’adonner au sport, de faire du bénévolat, ou d’occuper un petit boulot dans l’un des nombreux cafés dont seule Melbourne à le secret. Chaï-latte, macchiato, hot chocolate, dès 6h du matin jusqu’au soir, les Italiens ont donné le rythme… C’est peut-être ça aussi la convivialité à l’Australienne ! Que se soit dans un pub, en terrasse, ou au food-court qui vous propose « toutes les cuisines du monde à emporter en un seul et même endroit », il vous suffira de dire « Hi how y’a going ? » à votre voisin pour lancer la discussion. Mais le contact en restera à cette bonne soirée, même s’il est courant de finir par un « on s’appelle et passe quand tu veux » : friendly, pas amis. Cela surprend au début, car on se retrouve invité partout… Mais on a jamais de nouvelles !

A vrai dire avec plus de 200 communautés d’immigrants, cette atmosphère conviviale est un régal ! Le monde entier est à Melbourne, chacun ayant conservé ses traditions, tout en intégrant ce pays pour chanter haut les coeurs « We’re Australian ». De multiples origines, mais une même volonté de vivre ensemble ! La France serait-elle le mauvais élève ? Je dirais qu’on ne compare pas une terre d’accueil dont les origines Européennes remontent à 200 ans, à un pays dont l’immigration n’est que toute récente dans une Histoire plus que millénaire.

Alors si les Australiens nous envie la richesse historique de notre vieille France, on peut leur envier leur diversité et ouverture d’esprit. Ici on roule à gauche pour faire plaisir à la Reine, mais on compte en kilomètres. On a copié New York et ses taxis jaunes, mais on écrit la date à l’Européenne. D’ailleurs, même si on travaille à l’américaine et que le Friday Wear est de rigueur, notre anglais est British, et écrire « centre » au lieu de « center » est foolish ! Les touristes Anglais retrouveront leurs Ginger Biscuits, et se délecteront de nos Pavlova, Lamington, et autres Buns.  La Végémite ? Pas sûr qu’ils y goûteront… Quand l’heure du thé sera passée, c’est au bottle shop que l’on s’arrêtera avant d’aller dîner. Sauvignon, Chardonnay, Shiraz, Riesling ? Des noms familiers qui viennent ici de Tasmanie, Western Australia ou des terroirs fantastiques de Nouvelle Zélande.

Voilà exactement 5 mois que je découvre chaque jour de nouveaux trais de la culture Australienne, pour le moment cantonnés à un environnement purement citadin. J’ai découvert avec surprise que le fitness club ouvrait à 6h du matin ; et avec dégoût j’ai croisé le snack bar dans le hall… Bierres/frites/burgers après l’exercice… US tendency ? Peut-être… En revanche, personne ne saura vous expliquer pourquoi le prix de l’essence change tous les jours, et que les jeudis sont les jours les moins chers !

Cheers Mate !


ANZAC Day

australian_veteranUne petite pause dans l’aventure Tasmane (ça se dit ??) pour partager avec vous une journée historique. ANZAC est l’acronyme de Australian and New Zealand Army Corps, forces alliées des 1ères et 2nd guerres mondiales.

Le 25 Avril 1915, sous ordre de Winston Churchill, l’ANZAC débarque en Turquie pour prendre le contrôle de la péninsule de Gallipoli. Ce sera un massacre pour les troupes alliées. 8 mois de bataille et plus de 10 000 hommes tombés à terre. Le 25 Avril deviendra dès lors une journée commérorative à la fois pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Ce jour de mémoire est également à l’honneur dans le village de Villers-Bretonneux en Normandie, qui fut libéré dans la nuit du 24 au 25 Avril 1918 par les troupes ANZAC, marquant un tournant décisif dans ce conflit mondial.

Après la seconde guerre mondiale, le 25 Avril est devenu un symbole pour l’ensemble des soldats tombés durant les deux guerres. C’est aujourd’hui un jour férié, considéré comme la plus importante commémoration solennelle de l’année. A ce titre, l’ANZAC Day est le seul jour où les jeux d’argent sont autorisés, notamment les parties de Two-up, bien connu des anciens soldats. Il est également de tradition de décorer les tombes, ou à défaut les monuments aux morts, de coquelicots en papier. Chaque état organise sa propre cérémonie, retransmise sur les chaînes locales. Ce samedi 25 avril, à 4h00 du matin à Melbourne, 40 000 personnes avaient rejoint le Shrine of Remembrance pour célébré le Dawn Service, heure du débarquement à Gallipoli.

Une cérémonie est également organisée en Turquie, où un mémorial est édifié sur la plage du débarquement. Nombreux sont les Australiens à s’y rendre en pèlerinage ; cette année 15 000 personnes assistaient à la cérémonie.

Crédit photo : Mugley


Un peu de culture Chinoise…

Garde ChinoisArrête de renifler, on ne crache pas par terre, ne pousse pas les gens, ne t’essuie pas sur la nappe… Bouh… autant de bonnes habitudes que vous pouvez oublier ici ! Quand la serveuse éternue, ne vous étonnez pas si elle passe s’essuyer les mains sur le coin de la nappe ! Et alors ? Vous ne vous êtes jamais servi de votre jean pour cela ? Après une semaine à Pékin, voici quelques surprises « culturelles » à découvrir…

(Lire la suite…)