By N2H

Entre images et voyages…

Tassie Exploration : Part 1

On The Road

C’est donc au volant de notre 4×4 que nous avons exploré l’Est de la Tasmanie cette première semaine. Abandonnée l’idée du van et la caution de $7500 à avancer… Et c’est finalement un mal pour un bien, la Tasmanie comptant nombre de « gravel road » ; à nous les coins escarpés et les raccourcis à travers les parcs nationaux ! Partis pour en faire le tour, nous nous sommes vite rendu compte que l’autoroute comporte quelques virages en tête d’épingle et que 200kms pouvaient se faire en 4h… Voici le résumé de l’épopée !

La Tasmanie doit faire le bonheur des ébénistes tant on y trouve différents bois aux propriétés et couleurs surprenantes. Au Sud de Hobart, direction Huonville pour s’infiltrer dans les forêts de Huon Pine ; ces arbres multi-centenaires poussent dans les zones tropicales de l’île, à raison de 10cm de diamètre par siècle ! Quand à leur hauteur, impossible à photographier ! C’est donc ici que l’on trouve le célèbre Big Tree d’Australie, 87m au top, pour 7m de diamètre et 410 tonnes… vous visualisez ?

Huonville - On the Road

Après ce premier pas dans le wilderness, c’est à Port Arthur, sur la péninsule à l’Est de Hobart, que nous avons campé… enfin dans une bunkhouse glacée… comprenez un dortoir rustique ! Port Arthur est l’un des sites majeurs de l’histoire des convict (ie. bagnards), aujourd’hui conservé en tant que ruine historique après avoir été vendu pour destruction aux particuliers, puis transformé en hôtel, enfin ravagé par les bushfires. Ce coin reculé de la colonie britannique fut l’une des prisons les plus dures, paradoxalement dans l’un des plus beaux endroits. Les bagnards apprenaient un métier durant leur séjour, leur permettant également d’obtenir quelques faveurs. Certaines sculptures raffinées ont d’ailleurs été exposées dans les musées. L’histoire du site est lourde et la journée ne suffit pas pour en faire le tour. D’autant plus que nous avons compris ce qu’était le temps en Tasmanie ; en l’espace de 15 minutes, on peut passer d’une grosse averse à un ciel bleu des plus beaux étés ! Le guide disait vrai ! Mais quel régal pour les photos…

Nous sommes ensuite remontés le long de la côte jusqu’à Coles Bay, faisant un stop photo à Nine Miles Beach, avant de rejoindre les portes du Freycinet National Park. Une rando de 3h qui mène jusqu’à Wineglass Bay, à travers une végétation parsemée de rochers gigantesques en équilibre ! Le temps couvert nous a cependant privés de la vue magnifique sur la baie, mais pas du spectacle sauvage observable depuis le phare du cap Tourville ! Oui vous avez bien lu, nombre de sites sont à l’honneur des explorateurs Français sur l’île !

Cap au Nord (1/2 journée de route) pour découvrir Bay of Fires et ses plages désertes. Place à un peu de 4×4 dans le Mount Williams National Park pour rejoindre Eddystone Point, dernier arrêt sur la côte. Rendez-vous à Launceston, deuxième ville de l’île après Hobart, où nous avons retrouvé des amis d’Isabelle en fruitpicking dans le coin. Une petite pause sympa entre la visite des vignes de la Tamar Valley le matin (et le village Suisse !), et les Gorges l’après-midi. En plus d’offrir des paysages sensationnels, l’île est connue pour ses excellents vins ! A déguster avec du fromage ou quelques toasts…

Tasman Landscape - On The RoadDernière ligne droite avant de retourner sur Hobart, Lake St Clair, au centre de l’île ; un lac immense au milieu des montagnes, un endroit paisible… Nous prenons un autostoppeur en route pour le lac (il n’y a qu’une route sans issue…), qui se révèle être un Français ! Fallait le faire… Laurent est en stage sur Hobart dans le cadre d’études d’océanographie ; et je découvre donc avec surprise que la Tasmanie est un point de départ pour le pôle sud, avec l’Astrolabe, navire de l’Institut Polaire, amarré dans le port. Bon, c’est pas pour tout de suite… Parti en stop depuis Hobart (4 heures), il profite du week-end de Pâques pour explorer les montagnes en solitaire durant 4 jours. Nous commençons par le sentier de la célèbre Overland Track, l’une des plus belles randonnées au monde, longue de 60kms, et qui rejoint au nord Cradle Mountain. Sauf qu’en touristes que nous sommes avec Isabelle, nous lisons de travers, et la rando de 2h n’est toujours pas finie après 4h de marche… On papote, on prend des photos (je n’ai jamais pris autant de photos de champignons !), et par chance on rencontre un garde forestier à Echo Point (2/3 de la rando) qui nous annonce simplement que nous avons encore 2h pour rejoindre Narcissus Bay où nous pourrons prendre le dernier bateau qui fait la navette jusqu’au Visitor Center. Dernier bateau qui s’en va dans 1h… Finalement un coup de fil et le bateau est OK pour s’arrêter à Echo Point repêcher les deux touristes… On aura même le privilège de payer moitié prix pour un demi-trajet !

Isabelle est repartie samedi dernier, et Laurent a modifié son itinéraire, trop de randonneurs lui indiquant qu’il ne trouverait aucune voiture à son point d’arrivée. De mon côté j’ai profité d’Hobart pendant quelques jours, avant de reprendre la route jeudi matin pour explorer l’Ouest… Même formule : une voiture pour visiter (parfois dormir lol), et quelques randos et stops incontournables au programme. Retour sur Melbourne prévu le 22 !

3 Responses Subscribe to comments


  1. mumm

    Souvent, les enfants suivent les traces des parents, mais là c’est toi qui me précède et j’ai hâte d’y aller…Ce n’est pas tout de suite que j’aurais 2 mois pour vadrouiller, donc , nous commencerons par 1 mois, j’espère , cette année !!!
    Tout est super !!
    Bisous
    Mumm

    avr 17, 2009 @ 4:34


  2. Alex

    Ah ah ! Deuxième victime de mes photos… Qui sera le troisième à vouloir fouler le sable de Tasmanie ?

    avr 18, 2009 @ 21:09


  3. Marion

    Moi Moi m’sieur !Moi ! :)

    avr 19, 2009 @ 20:58

Reply